L'après guerre

L'AscensionL'après-guerre

Avec la même ossature d'équipe, le RCA remporte la Coupe de l'Ouest, contre Guingamp en 1947 à Fougères. C'est le dernier exploit du RCA qui va ensuite vivre une période difficile. Quatre présidents vont se succéder en quatre ans (Messieurs Mainguy, Chaduc, Le Leliver et Baudoin). Cette situation précaire perdure jusqu’à l’élection du Docteur Astrié le 16 juin 1953. Le club était descendu en 1ère série. Le discours du nouveau président permet de rassembler une génération de dirigeants. Ceux-ci réussissent à remettre sur pied une équipe de valeur ainsi qu’à assurer au club des finances saines grâce notamment à de nombreuses manifestations sous les Halles (organisation de bals, venues de troupes de théâtre). Il peut s'assurer la collaboration d'un entraîneur Francisco Arraiza dit « Paco » au cours de la saison 1954-1955. Le RCA remonte en Promotion d’honneur en 1956.

A la mort du Docteur Astrié, le 7 août 1960, Monsieur Moisan prend la succession avant de céder la présidence à l'industriel ancenien Monsieur Gabriel Giraudet.

Après deux saisons sous les ordres de Menjoud, ex-joueur professionnel passé par Saint-Etienne et Béziers, le RCA accueille un nouvel entraîneur : Miklos Bérès au cours de la saison 1965-1966. Arrivé « pour seulement 3 mois », l’ancien joueur du Mans, de Monaco et de Sète va en fait poser ses valises sur les bords de Loire pour… 25 ans !

 

Les prochains matchs